Silure de Seille

Depuis quelques jours déjà, il fait chaud voire très chaud. Le thermomètre atteint aisément les 35 à 36°C à l'ombre et la sonde placée dans le jardin en plein soleil indique chaque jour entre 45 et 55°C. Autant dire qu'il ne fait pas bon trainer en plein soleil à moins de profiter des premières heures du matin, des dernières heures du jour et d'être au bord de l'eau. Voilà en partie résumé, le programme que je me suis concoctée pendant deux journées, passées sur la Seille à bord de mon kayak, avec comme objectif principal la traque des silures.

 

Lorsque que le soleil tape fort et que la température de l'eau devient relativement importante, certaines espèces du monde animal sont en souffrances dans nos cours d'eau. C'est la cas d'un mollusque bivalve d'eau douce appelé corbicule. Vous allez me demander mais quel est le rapport avec la pêche des silures?

Il est assez simple. Au delà d'une certaine température de l'eau, les corbicules meurent. Leur coquille s'ouvre et l'animal monte à la surface. Quand il fait bien chaud, la Seille se recouvre ainsi de centaines de corbicules tel de gros flocons. Les silures qui raffolent de ces bivales, profitent de ces moments pour venir gober les moules en surface. Il devient alors assez facile de capturer ces poissons à vue soit avec des leurres ou tout simplement avec des corbicules cueillies à la surface de l'eau.

 

Maintenant que tout est dit, voici un bref résumé des ces deux journée (matin et soirée) passées sur la Seille en compagnie des silures.

 

Le premier matin, j'ai d'abord voulu m'amuser avec  les sandres et les perches avant de partir à la recherche des corbicules et des silures. C'est en drop-shot et aux poissons nageurs que j'ai pris mes premiers poissons : quelques perches, un tout petit sandre et un ptiot brochet de l'année.

Perche de Seille

 Sandre de Seille

La Seille

Rien de bien folichon, mais je n'ai pas vu le temps passé à tel point que j'en ai oublié les silures. J'ai bien vu quelques corbicules quelques silures en surface, mais il ne me restait plus suffisamment de temps pour tenter les bestiaux.

Peu importe j'allais réessayer le soir même. J'ai vite retrouvé un secteur avec des corbicules en surface (Cf photo ci dessous).

La Seille

Quelques silures gobaient avec grand appétit les mollusques morts. Pour bien faire il me fallait approcher au plus près des gros poissons et tenter de les faire mordre.

A ce petit jeu on est parfois surpris d'approcher vraiment de très près les silures. Mais lorsque ces deniers viennent sous de la coque du kayak, ils prennent peur et c'est la fuite assurée.

Silure de seille et kayak

 

Après quelques tentatives infructueuses, j'ai fini par berner deux poissons. Ce n'était pas des monstres, mais un vrai régal à pêcher.

 

Silure de Seille

Puis vint l'heure de rentrer et d'attendre la sortie du lendemain matin.

 

Le lendemain matin, c'est simplement vers 9 heures que je suis arrivé sur la Seille.

Mais cette fois, des corbicules il y en avait de partout. Les silures n'étaient pas très loin. Tant que le soleil n'était pas trop haut, j'ai pu capturer des poissons en plein milieu du chenal. Puis avec l'avancée de la journée, il fallait les chercher sur les bordures à l'ombre des arbres.

Mais même à l'ombre, avec des températures de plus de 35°C, j'ai souffert et sué tout l'eau de mon corps. Les touches et les combats étaient nombreux et il me fallait beaucoup me déplacer pour venir à bout des poissons mais aussi pour trouver d'autres poissons mordeurs.

Au final j'ai pu hisser dans le kayak dix silures,  tous calibrer de 1 m à 1.30 mètres environ. Tous saufs des monstres, mais des poissons plein d'énergie. Que de belles sensations de voir mordre ces poissons en surface.

J'ai pu filmé la majeure partie des combats. A l'occasion je pourrai faire un ou plusieurs montages vidéo mais en attendant voici quelques photos pour illustrer mes propos.

Silure de Seille 

Silure de Seille

Silure de Seille

Silure de Seille

Silure ayant recraché toutes les corbicules "gobées"

 

Silure de Seille

 

Silure de Seille

Silure de Seille

Silure de Seille

Silure de Seille

Dans la chaleur torride...

Silure de Seille

 

Rem


 

 

 

Commentaires   

Rémy
0 #2 Rémy 11-07-2015 08:21
Merci JIS

Tes commentaires me font très plaisir. Concernant la photo c'est une histoire de hasard. Seul dans le kayak je fais les photos avec une gopro monté sur un pied. Selon ma position, la place du soleil, parfois c'est chouette, parfois c'est nul. Je ne calcule rien, je laisse l'instant faire.
Citer
JiS
0 #1 JiS 10-07-2015 23:07
Comme d'had, une super recap.....mais la photo avec le glane mi ombre, mi lumière...le top....je la voterais bien comme photo de l'année!!!!! just'superbe!!!
Citer