La Seille

Il y a un moment que j'essaie de pêcher les sandres en rivière et tout particulièrement en Seille, la rivière qui coule non loin de la maison. Jusqu'alors mes résultats étaient bien mauvais. Des petits poissons et c'est tout. Heureusement que les silures venaient égayer mes parties de pêches, sinon elles auraient été bien moroses.

Je me plains, mais l'essentiel est déjà d'être sur l'eau.

Ces derniers jours de l'année, j'ai refait une petite série de sorties. Toutes courtes et bien ciblées, ces sorties m'ont apportés beaucoup plus de satisfaction. A force de pêcher les postes, j'avais repéré  certains détails, peaufiner mes dérives et mieux compris les écoulements de la rivière.

Mais surtout, les poissons se sont montrés beaucoup plus agressifs ce qui m'a beaucoup aidé. 

Mes repérages, la meilleure lecture des postes et l'activité des poissons m'ont donc permis de réaliser trois petites sessions de 2 à 3 heures bien plaisantes.

Je n'ai pas fait des miracles, mais je me suis amusé. J'ai réussi à déjouer la méfiance de 3 poissons maillés, un par sortie.

Avec le courant de la rivière en cette saison hivernale, j'en ai profité pour faire un peu de sport. Oui, la pêche en kayak à pédale, nécessite de s'employer un peu pour réaliser de belles dérives et ne pas se laisser emporter par le courant.

Pour ma part c'est tout ce que j'aime. Et quant les poissons sont là ce n'est que du bonheur.

Voici en illustration quelques photos de ces sorties hivernales sur la rivière Seille.

Sandre de Seille

 

Sandre de Seille

 

Sandre de Seille

 

Sandre de Seille

 

Sandre de Seille

 


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem