Truite de la haute rivière d'ain

L'hiver touche presque à sa fin et l'ouverture de la pêche à la truite est déjà là. Quel bonheur de retrouver la rivière, quel plaisir de l'entendre, de fouler ses berges, de regarder toutes les transformations qu'elle a connu pendant son long hiver. Que ce soit le chien ou moi même je ne peux vous cacher notre joie d'avoir retrouvé la Haute Rivière d'Ain en ce samedi d'ouverture.

Le soleil, lui,  n'était pas forcement très heureux de nous retrouver. C'est surement pour çela qu'on l'a pas vu du matin et que c'est la pluie qui nous a accueillie.

 Mais comme on dit chez les sioux pêcheurs, "ouverture pluvieuse, ouverture heureuse".

Comme chaque année, j'ai choisi de débuter sur un des secteurs que je connais le mieux ; pas nécessairement mon préféré, mais celui sur lequel je suis le plus à l'aise.

Mes dernières ouvertures avaient été très réussies alors je ne me faisais aucun doute. J'allais faire du poisson. Mais quel âne et quel manque d'humilité, j'avais oublié quelques éléments essentiels. L'important manteau neigeux tombé cet hiver commençait  à fondre. De l'eau de neige, c'est jamais bien simple à pêcher.

Au bout d'une heure sans touche, j'ai vite compris que prendre un poisson serait peut-être impossible. Pourtant l'Ain était belle, le niveau d'eau semblait bon même si les pluies du matin commençaient à accentuer son débit.

Ouverture truite dans la rivière d'ain

A midi, toujours bredouille, j'aurai pu m'arrêter à la voiture pour faire une pause , mais j'ai préféré continuer.

Bien m'en a pris. Alors que je ramenais un poisson nageur à très grande bavette (un super dd squirrel 79sp de chez -Illex), j'ai touché mon premier poisson.

Une petite truite d'environ 35 cm qui s'est décrochée peu avant l'épuisette.

Quelques postes plus loin, j'ai touché une autre petite truite. Celle là a fini dans l'épuisette. Le poisson nageur cité précédemment  pêchait bien. Gros, bruiteur et tapant sans cesse le substrat, il me permettait de pêcher lentement dans ces eaux qui montaient. Je crois aussi qu'il brassait suffisamment d'eau pour réveiller la curiosité de quelques rares poissons.  

truite de la haute rivière d'ain

Peu de temps après, le même leurre me permettait de capturer le poisson du jour. Une jolie truite qui a engamé le poisson nageur à mes pieds. Sans être un monstre, ce beau poisson m'a donné le sentiment d'avoir réussi mon ouverture.

truite de la haute rivière d'ain

 

Après un rapide casse-croûte, j'ai continué ma quête jusqu'au milieu d'après midi. Mais ne réussissant pas à séduire le moindre poisson, j'ai donc décidé de rentrer.

 


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem