Lac de Chalain

Tout le mois de février, j'ai espéré faire un tour au lac du Bourget pour lancer précocement ma saison "corégone", mais en vain. La météo n'a jamais été bien bonne et la seule fois que tout semblait parfait pour une belle journée sur le lac, c'était ma voiture qui n'avait plus de batterie.

Les semaines ont vite défilées et début mars est arrivé avec la date d'ouverture de la pêche à la truite fario et celle du corégone sur les lacs Jurassiens. Dès lors je pouvais aussi me rendre sur des lacs plus proches de chez moi pour pêcher le corégone.

J'étais donc très heureux de pouvoir filer ce vendredi au lac Chalain. Certes, ce n'est pas tout à fait le même décor que celui du lac du Bourget, mais j'aime beaucoup le cadre de ce petit lac d'origine glaciaire. De plus les corégones y sont très abondants. Enfin la journée s'annonçait  belle, questions météo.

Après avoir déposé ma petit fille à l'école, je devais filer au lac. Le kayak était chargé sur la voiture. Tout était prêt. Alors que je quittais ma fille au portail de l'école, je recevais un message facebook sur mon téléphone. Qui cela pouvait être?

En fait, je ne connaissais pas cette personne. C'était une dame. 

Une dame, qui au regard de ses innombrables publications facebook semblaient être "végan" et amis des animaux domestiques (principalement). Jusque là pas de problème! Chacun est libre d'adapter son régime alimentaire, sa façon de consommer et son regard sur le monde animal. C'est tout à fait respectable.

Mais cette personne m'a adressé un petit mot, d'une grande classe et d'une grande sagesse : "Les pêcheurs sont tous des criminels qui s'ignorent".

Ayant rapidement effacé ce message, je ne me rappelle plus trop si la tournure était exactement celle là, mais il est certain que le mot criminel était employé. Tant qu'à faire, autant ne pas faire dans la dentelle... 

Cette petite attention à mon égard et à l'égard de tous les pêcheurs était très certainement issue de toute l'agitation liée à la campagne pour interdire la pêche à Paris. D'ailleurs, si vous ne l'avez pas encore fait, n'hésitez pas à aller signer la pétition pour que la pêche puisse encore se pratiquer à Paris : https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/peche-paris/40699

J'ai préféré ne pas répondre directement à cette provocation estimant que je n'arriverais jamais à faire comprendre à cette brave dame que même si je mange certains des poissons que je pêche, je peux me battre chaque jour pour la biodiversité par amour des animaux et des végétaux. C'est d'ailleurs une partie de mon métier. J'ai préféré ne pas répondre pensant aussi qu'il s'agissait d'une tentative de déstabilisation. Les réseaux sociaux fourmillent d'agitateurs...

En tant qu'humain, je suis un mammifère dont le régime alimentaire est omnivore. S'affranchir des règles inhérentes à sa propre biologie et à sa propre évolution, en choisissant un régime alimentaire sans aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation peut être un choix. Ce n'est pas le mien.  Je reste un simple animal terrestre. Je fais parti de la nature et respecte ces codes... Il y aurait tant à dire sur ce sujet, mais je ne m'étendrai pas. 

Sur un autre plan,  il m'arrive aussi de pêcher juste par plaisir car je ne souhaite pas manger tous les poissons que je capture. Je veille juste à minimiser leurs stress au maximum en limitant les temps de luttes et de suffocation hors de l'eau. Cela peut paraître étrange à certains, mais je crois aussi que c'est très naturel et très lié à nos origines. L'homme n'est d'ailleurs pas le seul animal à prendre plaisir à attraper d'autres animaux pour seulement "s'amuser". Pour exemple, les chiens et les chats sont aussi de grands adeptes. Il y aurait tant à dire sur le sujet là aussi.

Ceci étant dit, il n' y a pas de mal à être végétarien si on le souhaite. De même, pour le bien de notre planète, je pense très sincèrement qu'il est important de consommer beaucoup moins de viande et qu'il est important de se montrer plus respectueux envers toute la biodiversité. Par contre, j'ai bien dit toute la biodiversité, pas seulement certaines espèces chez les mammifères, chez les oiseaux et chez les poissons ; en gros, tout ce qui est mignon pour être provocateur...

Enfin, je pense que les propos déplacés et irrespectueux n'apportent bien souvent qu'un résultat contraire à celui souhaité... Ils n'aident pas à améliorer le bien être animal et l'état de notre pauvre planète.

 

 Bref!Tout ceci ne m'a pas coupé l'envie de pêcher les corégones. J'ai donc bien vite rangé mon smartphone et j'ai filé au lac. 

 

Je suis arrivé sur le lac vers 11h30. J'ai pu pêcher jusqu'à 17 heures avant l'arrivée d'un orage. Pendant tout ce temps, je me suis bien régalé. C'était trop agréable de faire un peu de kayak sur ce beau lac qu'est Chalain.

Question capture, je n'ai pas fait de miracles, mais j'ai réussi à attraper sur de petites nymphes noires à tête rouge une dizaine de corégones dont 6 de tailles. J'en ai gardé 3 pour manger : un pour ma compagne, un pour ma fille et un pour moi. Le reste est reparti dans les profondeurs du lacs.

Les poissons ont mordu entre midi et une heure et une petit heure avant l'orage. Pour le reste, la pêche était lente, comme ils disent sur perche pro wink. Je reviendrai vite si je trouve le temps.

 

Voici maintenant quelques photos de cette belle journée.

Corégone de Chalain

Lac de Chalain

Pêche des Corégone à Chalain

Pêche des Corégone à Chalain

Pêche des Corégone à Chalain

 

 


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem