Le Doubs à Verdun sur le Doubs

Pour la première fois, nous avons participé au concours carnassiers de l'AAPPMA de Verdun-sur-le-Doubs. Pour la team, ce fut l'occasion de découvrir la Saône et le Doubs au niveau de leur confluence et ce fut une nouvelle fois l'occasion de se mesurer en kayak aux barques de pêche et autres bass-boat.

 Ce concours a été pour nous le moyen de tester notre nouveau vivier. On ne prend pas des tonnes de poisson, mais en kayak ce n'est jamais simple de gérer les poissons maillés. Les laisser dans une bourriche flottante peut sembler une bonne solution, mais trop souvent cet équipement gène nos dérives et nous empêche d'avancer vite et bien. La plupart du temps pour les petits poissons comme les perches, il nous est plus pratique de les conserver sur le kayak.

Reste à trouver le vivier idéal. Nous avons donc profiter de ce concours pour tester les caisses en polystyrène utilisées par les poissonniers pour transporter et conserver les poissons dans la glace. Damien avait récupérer une caisse d'une soixantaine de centimètres de long pour une largeur inférieure à 50 centimètres ; toujours pas de quoi conserver un beau brochet vivant,mais un volume idéal pour conserver des perches.

La Saône à Verdun sur le Doubs

Arrivés de bon matin sur le bord du Doubs pour le début des 10 heures de pêche programmées dans le concours, nous n'étions pas très confiant. Un fort vent de Nord Est était annoncé. J'avais omis de prendre le sondeur et nous ne connaissions pas du tout les lieux. Autant de signes qui annonçaient une journée difficile.

 Il allait falloir faire avec tous ces aléas. C'est ce que nous avons fait durant toute cette journée.

Finalement l'absence du sondeur, ne nous a pas été très préjudiciable. Par contre le vent nous a terriblement gêné. Qui plus est, le vent de Nord Est n'a bien évidemment pas été propice à la pêche. En tout est pour tout, les 25 équipages inscrits n'ont réussi à capturer qu'une vingtaine de perches maillées.

La Saône à Verdun sur le Doubs

De notre côté, nous n'avons réussi à prendre qu'une seule et unique perche maillée. Malheureusement elle avait trop engamée et n'a pas survie. Fort logiquement, nous n'avons donc pas pu la faire comptabilisée.

Hormis cette perche maillée, nous avons attrapé des dizaines de perches non maillées, un sandre de 42 cm, quelques chevesnes, mais aussi quelques gardons et brèmes ; bien sur tout aux leurres. Comme d'habitude j'ai été particulièrement brillant sur les gardons et les brèmes...

Afin de le tester, tous ces poissons ont été placé dans notre nouveau vivier. A ce stade des essais, le système a été plutôt performant. Après quelques utilisations et améliorations, je reviendrai très certainement sur le sujet dans le blog des Sioux.

En attendant et pour illustrer cette belle journée, voici quelques photos :

Petites perches du Doubs

Petit sandre du Doubs

Gardon du Doubs

Brème du Doubs

Chevesne du Doubs


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem