Grosse truite de l'Ain

Par ces temps, je crois bien que j'ai le cul bordé de nouille pour citer une expression populaire. Quand je monte sur la Haute Rivière d'Ain, des truites, je n'en vois pas beaucoup et j'en touche très peu. Mais la chance est avec moi car les poissons que je touche sont très gros.

Après avoir attrapé dans le courant du mois de mars, une très grosse truite de plus de 60 cm, voilà que j'ai eu la chance de croiser un nouveau gros poisson. 

Grosse truite de l'Ain

Grosse truite attrapée en mars dernier

Et pourtant les conditions n'étaient pas top. Certes les débits étaient juste comme il fallait, mais le temps froid, ensoleillé et la vilaine bise du nord qui soufflait fort ne favorisaient pas du tout l'activité des poissons.


Sur une bonne journée de pêche, j'ai peiné à déclencher des touches. Les hauteurs d'eau étaient plutôt pas mal. Mes poissons nageurs et mes leurres souples pêchaient plutôt bien, mais les poissons étaient complètement apathiques. Compte tenu de la fraîcheur de ce début de mois d'avril, ce n'était finalement pas trop étonnant. 

Une chose étaient cependant plus inquiétante. En certains endroits, les fond de galets et graviers de la rivière étaient déjà bien recouverts d'algues brunes.

Et oui! En peu de temps, les galets bien propres sont devenus bien sales.

Malheureusement, dès le début de saison, la rivière n'est pas épargnée par les pollutions. Les apports de nutriments liés aux épandages de lisier sont la cause de ces dérèglements. Avec le réchauffement climatique et le manque d'eau actuel, la saison estivale pourrait être bien longue et difficile pour nos chers salmonidés.

Croisons les doigts et fermons cette triste parenthèse.

Pour en revenir à ma sortie, je n'ai eu des touches que dans le milieu de matinée. En fait j'ai touché deux poissons : une petite truite et une grosse mémère de 57 cm. C'est de ce deuxième poisson que je souhaite parler rapidement.

Pour dire à quel point les eaux étaient froides et les poissons peu actifs, j'ai touché ce poisson après être passé une quinzaine de fois sur le poste. C'est assez paradoxale  car je ne pêche quasiment jamais de la sorte. Généralement, je peigne le poste en 3 ou 4 lancés et je vais voir ailleurs. Pour je ne sais quelle raison, là j'ai insisté.

Je n'ai pas réellement senti la touche, mais par contre le poisson m'a livré un combat titanesque. Heureusement que je suis bien équipé avec une canne spécialement conçu pour ces gros poissons, car sinon, je crois que je ne m'en serai pas sorti. Elle a joué avec le courant et s'est débattue comme une diablesse.

Au final, j'ai fini par réussir à la mettre dans l'épuisette. Après quelques photos rapides, elle a vite retrouvé son élément. 

grosse truite de l'Ain

grosse truite de l'Ain

grosse truite de l'Ain

 

Ce poisson a suffit a rendre ma journée merveilleuse ; même en ayant aucune touche dans les 6 heures suivantes...

Au bord de l'Ain


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem