X

lac de Saint Amedee

Je crois que tout est dit dans le titre. Par chez moi, en ce moment, la pêche du carna ce n'est pas ça... Je ne sais pas où se tient le poisson et je peine à faire quelques jolies prises. J'ai varié les lieux de pêche mais qu'importe la sentence est toujours la même :  c'est dur!.

Si j'ai sorti le kayak un peu moins longtemps que d'habitude, j'ai tout de même pu profiter de longs moments sur la rivière. 

J'ai débuté ma saison sur les bords de l'Arroux. J'espérais prendre une truite ou un brochet, j'étais parti la journée avec deux ensembles et du matériel destiné à ces deux poissons. Je dois dire que j'ai galéré sur cette superbe rivière. Le bilan fut maigre. Je n'ai enregistré aucune touche. J'ai fini sur la Celle, rivière à truite voisine, où j'ai pu me consoler avec la capture de 3 petiotes du Morvan.

L'Arroux

L'Arroux

 J'ai enchainé le week-end suivant par le lac de Saint Amédée à Sanvignes-les-Mines (71). C'est un ancien trou de mine, très profond (50 mètres en son centre). Les eaux sont très claires et les bordures bien végétalisées. Les brochets sont assez nombreux sur les plateaux et près des berges. J'ai essayé la journée. Trois autres pêcheurs ont fait de même. Mais rien! Enfin presque. Sur la fin de journée, sur mes derniers lancers, je me suis accroché dans les herbes. J'ai dégagé le leurre par une vive tirée et à la redescente du leurre, j'ai pris une forte touche. Au ferrage, le poisson était piqué. Il semblait gros, mais trois coup de tête après, il s'était décroché.

Lac de Saint Amédée

Je suis allé par la suite avec Damien sur la Saône à Uchizy pour une pêche en kayak en duo. S'il fallait résumé cette partie de pêche, je dirai simplement : le néant, rien pas l'ombre d'une touche et d'un poisson.

Dans la foulée, le week-end d'après, nous avons participé à l'Open  des Grands lacs du Morvan où nous avons manqué d'un peu de chance. Ayant déjà abordé le sujet ici : https://www.sioux-fishing.fr/go-fishing/session-sioux/515-participation-a-l-open-des-grands-lacs-2022, je ne reviendrais pas sur ce super concours

Ensuite, j'ai retrouvé la Seille, ma rivière locale, celle à deux pas de la maison. Le retour sur cette rivière fut dur. Ma premier sortie se solda par quelques perchettes et une décroche de sandre (environ 60 cm) à l'épuisette. 

Les suivantes n'ont pas été fantastiques. Quelques petits silures et des perchettes.  Bref ce n'est jamais simple de parler de ses sorties de pêche quand on prend rien de grandiose :)

Ma meilleures sortie fut à la mi juin en soirée sur la Saône à Tournus. En surface j'ai pris une vingtaine de perches. Des monstres!!!!

 La Saône

Nan juste des ptiots poissons d'une quinzaine de centimètres. Puis en cherchant les sandres, j'ai à nouveau croisé un silure. Après, une belle touche, il m'a gratifié d'un beau combat.

 

La Saône

 Bref nous ne sommes pas encore en été. La canicule est déjà là. Tout va encore se compliquer. On va essayer maintenant de se concentrer un peu sur le black-bass surement sur  le chevesne et on verra...

Mais l'essentiel n'est pas là. S'il pouvait pleuvoir, si nos rivières pouvaient retrouver du débit, ce serait déjà merveilleux et suffirait à mon bonheur.


 

 

 

Quelque chose à nous dire!