La Seille

En ces premiers jours de l'année, ma carte de pêche rapidement acheté, me voilà à nouveau sur la Seille en kayak. La Seille est  basse et les eaux se sont bien éclaircies. Le temps étant assez frais, j'ai décidé de rejoindre la rivière sur les coups de midi pour profiter des heures les plus chaudes.

Il y a un petit rayon de soleil pas désagréable, mais la bise du nord qui souffle en légère brise pique un peu.

Je pêche d'abord des zones de bordures qui me sont bien connues. Comme d'habitude, les silures rodent sur le secteur. Ils sont partout sur l'échosondeur. Dans 3.5 m d'eau, il y a au moins trois à quatre poissons qui tournent. Rapidement, je pique un premier poisson qui se décroche. Un peu après, un autre moustachu vient pousser du museau mon leurre.

Je décide de ne pas insister et part pêcher les zones profondes de la rivière. Les premiers secteurs que je pêche sont vident de poissons.

La Seille

Je finis par trouver une zone profonde "copieusement" colonisée par le poisson fourrage. Mes premiers passages en verticale étant infructueux, je décide de pêcher au jig. Le densité de poisson est telle que j'enquille les brèmes. Malheureusement beaucoup sont "grappés". J'insiste quand même car je pique quelques sandres de temps à autres. 

sandre de seille

 

A côté du kayak, un martin pêcheur essaie désespérément d'attraper un petit poisson pour en faire son repas. Je le regarde un long moment. Avec le froid, les poissons ont regagnés les profondeur de la rivière. Beaucoup de ces plongeons sont infructueux mais il insiste. Ce qui surprenant c'est qu'il attend qu'un petit poisson saute hors de l'eau pour se rapprocher et se poser sur une branche toute proche. Comme peu de poisson saute, il attend longtemps avant de trouver un petit secteur de pêche. Je pense l'avoir regarder une quarantaine de minutes. Il n'aura finalement attraper qu'une petite ablette après de long effort.

Après ces longues minutes d'observation, je me concentre à nouveau sur la pêche. Je décide de repêcher au leurre souple en verticale. Et, les touches vont s'enchaîner pendant une bonne heure. Le petit martin, n'était pas là par hazard.

Des petits poissons certes, mais un vrai régal.

sandre de seille

 

sandre de seille

 

sandre de seille

 

sandre de seille


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem

 

 

Recherche

A lire et voir sur le blog

Quelque chose à nous dire!