sandre de seille

Je garde toujours quelques jours de congés pour profiter des derniers instants avant la fermeture de la pêche du brochet. Si initialement, j'espérais pouvoir disposer de toute une semaine de congés, j'ai finalement du me contenter de quelques journées isolées. Mais quand on a la possibilité de les poser au dernier moment, c'est déjà une chance énorme.

On peut ainsi choisir les meilleures fenêtres météo et les meilleures conditions hydrologiques. J'ai donc attendu patiemment que la rivière redescende un peu après les dernières pluies pour profiter d'une journée où les conditions me paraissaient idéales.

L'eau était encore bien teintée et le courant soutenu, de quoi m'amuser et m'obliger à faire un peu de sport en kayak. L'air était frais, mais rien de polaire. Ces conditions, je les adore. Quand ça pique un peu et qu'il faut pousser sur les jambes pour faire avancer le kayak, je m'éclate.

Vol de Cygnes en Seille

Je suis descendu à la rivière tranquillement vers 11h00. J'ai choisi de pêcher un contre courant qui ne m'avait jamais vraiment réussi. Et pour une fois, le secteur fut fructueux : au premier passage, j'ai touché un petit sandre maillé bien vigoureux.

sandre de seille

Puis j'ai descendu la rivière assez longtemps pour tester de nouveaux secteurs. Comme à chacune de mes ballades, j'ai pu admirer le va et vient incessant des petits martins pêcheurs. En cette saison froide, il leur faut faire bien des efforts pour trouver un petit alevin. Mais à ce jeu là, ils excellent. 

Mes prospections étant guère fructueuses et le temps passant assez vide, j'ai décidé de retourné en terrain connu. En cette saison, je connais un poste où chaque année je retrouve tout un banc de sandres qui m'assurent nombre de prises. J'ai l'habitude de parler de mon "troupeau de sandres".wink

Je suis donc allé voir si mon troupeau était en place. Après une vingtaine de minutes de kayak, me voilà arrivé sur zone.

Très rapidement, j'ai compris qu'ils étaient là. Le sondeur me renvoyait de très nombreux échos de poissons s'intéressant à mes leurres.

 échosondeur

Puis j'ai pris un premier poisson, puis un autre et encore deux autres, avant de décrocher sur deux poissons.

 sandre de seille

sandre de seille

 

sandre de seille

Autant dire que j'étais bien heureux.

La Seille en hiver

 

Mon début de saison commence vraiment très bien. Les poissons ne sont jamais bien gros, mais très souvent maillés.

En fin de partie de pêche, j'ai accroché mon leurre au fond de la rivière. Un peu dégoutté de le laisser, j'ai tenté de le prendre à l'aide de mon aimant. Il y a vraiment des jours où la chance est avec nous. Très rapidement, je l'ai remonté à la surface.

Pêche à l'aimant

 

Après une telle journée, l'envie de ressortir de kayak et de revoir la rivière n'est que plus forte.

   


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem

 

 

Quelque chose à nous dire!