La Saône à Tournus

Voilà un moment que je n'avais pas sorti le kayak sur la Saône, surement plus de 6 mois. C'est donc avec un certain plaisir que j'ai retrouvé mon compagnon de pêche Damien, pour une après-midi de pêche en kayak sur notre autoroute à bateau préférée. Au programme, nous avions choisi de cibler les perches, les chevesnes et les brochets.

Pour ce qui concerne le brochet, nous sommes tout sauf des spécialistes, alors autant dire que la partie était loin d'être gagnée. Pour les deux autres espèces, nous sommes beaucoup plus à l'aise et nous espérions bien rentrer quelques poissons.

Question stratégie, nous  avons choisi de pêcher principalement au crank (petit comme gros) et au souple en linéaire. Le temps était gris et pluvieux et l'eau assez froide pour la saison ; pas plus de 13.5°C en surface. Le débit de la Saône était moins important que ces derniers jours mais la rivière courait encore un peu. Voilà pour planter le décors!

Et la pêche dans tout ça!

Le moins qu'on puisse dire, c'est que la partie a été très difficile. On s'est appliqué, on a beaucoup pêché et on  n'a pas trouvé le poisson.

Enfin si, on a trouvé un seul et unique poisson. Par chance c'était un très beau poisson, une perche d'environ 40 cm qui a bien voulu engamer mon b switcher (crankbait célèbre de la marque zipBaits).

Perche de Saône

Je ne sais pas d'où elle sortait celle là, mais je suis vraiment heureux et chanceux de l'avoir croisé. Après les photos, la belle est retourné dans son élément.

Perche de Saône

 En dehors de ce poisson, nous avons pêcher 4 heures sans la moindre touche.


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem

 

 

Quelque chose à nous dire!