Les deux Frères

Depuis longtemps, j'avais à l'esprit de revoir la mer méditerranée. J'espérais pouvoir profiter de mon kayak pour traquer les pélamides et autres bonites non loin du cap Sicié et des rochers des deux frères dans le département du Var. Le camping était réservé, le matos était prêt, mais je ne pouvais pas m'empêcher de craindre le pire.

J'avais un mauvais présentiment.

Le séjour approchant, la météo annoncée était loin d'être géniale : de la pluie, des orages et peut-être même du vent. Sur un très court séjour, c'est bien ennuyeux de devoir resté au camping en attendant que la mer se calme. 

Pour couronner le tout, je suis tombé malade peu de temps avant le départ. La forme n'était pas top et je craignais très sérieusement de ne pas pouvoir enchainer les kilomètres de kayak nécessaires à une bonne pratique de la pêche en mer.

Avec pas mal de regret, j'ai donc fini par abandonner l'idée de revoir la mer. Dans l'instant, ceci m'a bien sur attristé mais après coup je crois que j'ai bien fait. La météo dans le département du Var a été globalement très mauvaise sur la période de ma réservation.

Etant en vacances et ayant retrouvé un peu la forme, il me restait donc du temps pour faire du kayak et aller pêcher. J'ai donc jeté mon dévolu sur les rivières locales. J'ai bien profité de mes deux autoroutes à péniches préférées : la Saône et surtout la Seille.

La Seille

Je me suis concentré à fond sur la pêche des perches. Et des perches j'en ai pris plein, mais pour être parfaitement honnête, elles étaient rarement bien grosses.

Sur la Seille, la pêche était un peu plus difficile. Si j'ai pu croiser des perches légèrement plus grosse qu'en Saône, les quantités capturées étaient assez faibles. Heureusement que les petits bass étaient là pour faire des touches. J'ai vraiment été surpris par la quantité de poissons présents. Parfois même j'ai pu attraper des poissons plus gros (30 cm). Il faut croire qu'ils apprécient les hivers doux et les étés très chauds que nous connaissons en ces temps de réchauffement climatique. 

Black-bass de Seille

Sur la Saône, j'ai pu profiter d'une grosse journée de pêche sur le secteur de Mâcon. Les perches ont  répondu présentes. J'ai capturés plus d'une soixantaine de poissons dans la journée avec à la clefs plusieurs doublés sur le même leurre. Comme déjà énoncé, j'ai eu pas mal de difficultés à trouver des poissons dépassant les 20cm, mais avec un peu de persévérance j'ai fini par en capturer quelques uns.

Au final, je n'ai pas vu la mer, mais j'ai encore passé d'agréables moments sur l'eau. En ces temps compliqués de crise sanitaire, liée à l'épidémie de Covid 19, c'est peut-être bien là l'essentiel.

Et puis, je n'ai pas perdu espoir. Si tout se goupille bien, peut-être pourrais je revoir la mer avant la fin de l'année.

Comme d'habitude et pour finir, la suite en images :

Perche de Seille

Chevesne de Seille

Baby silure

Perche de Saône

Doublé de perche

Perches de Saône

Rotengle

Perche de Seille

 

 Perche de Seille

 


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem

 

 

Quelque chose à nous dire!