Pêcher l'Arconce à "Moulin l'Arconce"

L'Arconce à Moulin l'Arconce

L'Arconce est une rivière de deuxième catégorie piscicole dont le bassin versant est intégralement compris dans le département de Saône-et-Loire. Si cette rivière est connue des pêcheurs locaux, elle mérite de mon avis le détour pour ceux qui ne la connaissent pas.

D'une longueur de 102 kilomètres, l'Arconce reste une rivière au gabarit moyen ce qui ne l'empêche pas d'abriter une population de poissons carnassiers, principalement représentée par les perches, les chevesnes, les brochets et depuis peu les silures, sur le cours médian et aval. On peut aussi y capturer du sandre mais je ne pense pas qu'il s'agisse d'une rivière de premier choix pour pêcher cette espèce particulière.

L'Arconce prend sa source sur la commune de Mary (71300), puis rapidement, traverse l'étang du Rousset avant d'entreprendre son cheminement dans les prairies et le bocage du charolais. Cet affluent de la Loire, au tracé très sinueux, traverse les villes et villages suivant : Marizy, Viry, Charolles, Lugny les Charolles, Saint-Didier-en-Brionnais, Anzy-le-Duc, Montceau-l'Etoile, Saint Yan, Varennes-Saint-Germain.

Concernant la pêche, je ne connais précisément qu'un seul secteur, celui de Moulin l'Arconce à Poisson. C'est en endroit plein de charme. La rivière serpente lentement dans le bocage charolais. En rive droite, les ruines d'un vieux Moulin rappellent l'histoire importante de la meunerie dans les siècles passés. Une demi journée de pêche dans ce décor de campagne ne peut faire que du bien à l'esprit.

On peut y accéder depuis la route Départemental 10 reliant Anzy le Duc à Charolles. Non loin du lieu dit "En Bornat", une petite route se transformant en chemin mène à l'Arconce. L'endroit est indiqué en bord de route par un panneau. Arrivé sur site, vous verrez une petite passerelle, c'est à cet endroit qu'il faudra se garer.

Comme vous pouvez le constater le gabarit du cours d'eau est faible. Sur ce secteur, nul besoin d'une barque d'un float tube ou de toutes autres embarcations. La pêche à pied reste le seul et unique moyen pour débusquer les carnassiers.

J'ai d'abord connu ce site lors de belles journées de pêche au coup. Pour les amateurs de ce type de pêche, je dois dire que j'ai passé de bon moment au bord de l'eau. Les espèces capturées sont nombreuses et variées (gardon, rotengle, ablette, able spirlin, goujon, petit barbeau, vandoise, chevesne...) à l'image des postes et des habitats de la rivières (plat lent, plat courant, petit radier, profond).

Mais pour en revenir à la pêche des poissons carnassiers, j'ai surtout pratiqué au poisson nageur (Tiny fry-Illex, Humpack minnow sp, lucky craft, Jade et Camion DR smith) ce qui m'a permis de capturer de belles perches et quelques chevesnes. Compte tenu de la densité des abris et de la multitude de postes, je ne doute pas qu'il puisse y avoir quelques brochets à l'affut sur ce genre de portions de cours d'eau. Ce pourquoi je pense aussi que les spinner bait ou encore les leurres souples de type Shad ou virgule peuvent être un excellent compromis pour capturer les "brocs" du secteur. Attention toutefois à armer les leurres souples d'hameçon texan légèrement plombés pour éviter d'accrocher et pour bien pêcher les embâcles (arbre et bois mort).

Voilà la manière dont je procéderai, mais il y en a surement plein d'autres.

 

 


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


Rem