La Loire à Artaix

Ce dimanche matin, je suis allé faire un petit tour en Loire, histoire d'essayer de capturer quelques poissons carnassiers : perche, chevesne, brochet. Si j'ai passé un moment fort agréable au bord du fleuve, j'ai aussi du faire face à une léthargie complète des poissons.

Ce n'est jamais simple de devoir raconter une bredouille.

Que dire... On a été mauvais. Les poissons étaient aux abonnés absents. 

Pour ma part je pense que le Fleuve ne voulait pas de moi wink.

 Il y a dès fois, on se demande pourquoi aucun poisson ne se montre intéressé par nos leurres. C'est pourtant pas faute de me déplacer avec un arsenal digne d'un rayon de magasin spécialisé. Ce n'est pourtant pas faute de connaitre mes postes. 

Courageux, je suis pourtant descendu sur le berges du fleuve aux premières lueurs du jour. Comparé aux jours précédents, il faisait frais et humide, mais les couleurs étaient magnifiques.

La Loire à Artaix

J'ai essayé les perches, puis les chevenes, plus qu'abondant en Loire. J'ai fini par pêcher le brochet. Mais rien de rien ! Pas une touche!

Vers 10H30, j'ai décidé de plier et d'aller d'aspirer la voiture. C'est toujours du temps de gagné.

N'étant pas un grand fan des bredouilles, je suis retourné l'après midi au canal tout proche. Comme il est vidé trois mois par an chaque année, je ne m'attendais pas à des miracles. J'avais raison.

Mais....

J'ai fini par prendre une petite perche. Victoire...

Perche du  canal de Roanne à Digoin

 


Pour s'abonner à la Newsletter des Sioux-Pêcheurs, c'est ici!


 Rem