Le Lac de Joux (Suisse)

Une année de passée... Une de plus, mais par bonheur ce fut une belle année : simple, intense, et pour ma part, jamais bien loin des mes rivières et de mes kayaks. Je suis bien évidemment comblé et souhaite que tout puisse durer ainsi le plus longtemps possible. 

Par le biais de ce petit  article, je souhaite une merveilleuse année 2019 à toutes les lectrices et tous les lecteurs du blog des Sioux.

Que vous soyez des habitués ou de simples lecteurs de passage, je vous remercie de lire mes modestes articles. Vous contribuez ainsi à la vie du blog et j'en suis comblé. 

Pour 2019, pas de changement majeur, je compte maintenir le cap et continuer à faire vivre le blog. Avec ma vie de famille et mes nombreuses activités, je ne pense plus pouvoir écrire un article par semaine, mais si je tiens le cap de deux articles par mois, ce sera très bien. 

Le Lac de Joux (Suisse)

 

2019 sera une année très particulière pour moi. Voilà maintenant 20 ans que je travaille au bord des rivières. Pfiouuuu que le temps passe vite. 20 années à étudier les populations de poissons et à envisager et réaliser des actions de restauration des milieux aquatiques. 

C'est un métier fantastique! Travailler au bord des cours d'eau est merveilleux. Je pense très sincèrement être un privilégié. Mais que c'est dur de voir souffrir nos milieux naturels et que c'est dur de voir le peu de moyen dont nous disposons pour faire changer les choses à large échelle. Les milieux naturels sont encore trop peu considérés et leur faible intérêt économique fait qu'ils sont encore détruits.

Quand j'ai commencé, l'environnement n'avait pas la portée qu'il a aujourd'hui. Aujourd'hui le mot écologie est sur toutes les lèvres, ou presque.

Des progrès ont été fait en matière de traitement des eaux usées. Certaines rivières sont beaucoup plus propres qu'elles ne l'ont été par le passé. Des progrès ont aussi été fait dans la notion de protection et de restauration des habitats naturels dont ceux des rivières.

La rivière d'Ain

Pour autant, en 20 ans de suivis des populations piscicoles dans mon département de Saône-et-Loire, j'ai vu la régression des populations de certaines espèces de poissons et d'écrevisses patrimoniales.

Certes, cela ne concerne pas une grande partie des poissons préférés des pêcheurs. Les sandres, carpes, silures et autres poissons blancs ont encore de beaux jours devant eux. En effet,  le réchauffement climatique, la chenalisation, le curage, la modification des rivières et la majeure partie des pollutions les affectent peu.

Mais déjà pour la truite, très sensible aux réchauffements des eaux, et le brochet très sensible à la destruction de son habitat de reproduction mais aussi de son habitat de "grossissement", la situation est beaucoup moins rose. Ces espèces se maintiennent et se maintiendront très certainement mais en densité moindre et sur des secteurs plus restreints.

Maintenant, si on évoque le sort d'espèces peu connues des pêcheurs, mais au combien témoin d'un bon fonctionnement des milieux aquatiques, telle que la lote,  l'écrevisse à pieds blancs, le toxostome, les espèces migratrices comme l'anguille, la grande alose, la lamproie marine, la situation est beaucoup plus alarmante. Toutes ces espèces abondantes ou simplement présentes historiquement dans mon département ont disparu ou sont en voie de disparition.

En seulement 20 années, j'ai malheureusement vu fondre les populations de ces poissons. C'est aussi tout simplement le signe que nous continuons tous, par nos modes de vie à altérer les milieux naturels; la plupart du temps de manière involontaire, bien évidemment. 

Bien évidemment  nous ne pouvons pas tout changer non plus, mais faire attention serait déjà bien.

Le Fleuve, Loire

 

Aussi pour cette année 2019, j'ai eu un rêve, enfin des rêves :

  • le rêve que cette année serait plus verte,
  • le rêve que les grand médias radio et télé parlent tous les jours de nature et de biodiversité,
  • le rêve que la biodiversité et l'écologie deviennent un enjeu majeure pour tous,
  • le rêve que nous nous intéresserions à nouveau à la nature, que nous prenions le temps de vivre avec, de la contempler et d'essayer de mieux la comprendre,
  • le rêve que la pollution des rivières et de notre environnement puissent mobiliser autant que les 80 km/h,
  • le rêve que nous économisions la ressource en eau,
  • le rêve que nous supprimions de nos habitudes l'utilisation de produits phytosanitaires (désherbant, fongicide...),
  • le rêve que notre consommation soit plus respectueuse de l'environnement et de sa biodiversité,

Je pourrai encore allonger la liste mais là n'est pas mon idée. Comme beaucoup, j'ai moi aussi beaucoup de choses à changer pour améliorer mon empreinte écologique. Je compte bien sur l'année 2019 pour changer certaines de mes habitudes et m'améliorer. 

 

La situation n'est pas toujours rose et le constat peu paraître très sévère mais par chance nous avons encore beaucoup de bonheur et beaucoup de belles choses à vivre au bord de nos rivières.

Rien n'est complètement irréversible.

C'est aussi pour cela que je crois en mes rêves et vous souhaite à nouveau pour cette année 2019, une merveilleuse année. 

 


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem

 

 

Commentaires   

Remy
0 #8 Remy 04-01-2019 22:15
Merci Rom1. !
Citer
Rom1
0 #7 Rom1 04-01-2019 14:35
Très bel article ! Que le maximum de tes souhaits soit exaucé pour 2019 !
Au plaisir. 8)
Citer
Remy
0 #6 Remy 31-12-2018 22:38
Merci Thomas. Comme tu le dis, espérons un réveil des consciences et continuons à nous soucier des rivières.
Citer
Remy
0 #5 Remy 31-12-2018 22:36
Merci à toi Christian. Je connais ton attachement pour nos rivières et je le respecte beaucoup. Bonne année à toi. Cette année nous allons poursuivre nos investigation truite et génétique sur les affluents du Méchet. Je ne manquerai pas de te tenir informé.
Citer
Thomas
0 #4 Thomas 31-12-2018 22:06
Meilleurs vœux à toi! Espérons un réveil des consciences! longue vie à ton blog, un des rares qui instruit les pêcheurs!
Citer
christian
0 #3 christian 31-12-2018 19:19
Merci Rémy de nous faire part de tes sorties auprès de nos belles rivières, merci de partager avec nous toutes tes connaissances et merci pour ce beau message d'espoir.
Comme toi je rêverais pour 2019 à ce monde meilleur conscient de l'enjeu et de plus en impliqué dans la préservation de ce patrimoine inestimable qu'est notre nature.
Très bonne année 2019
christian
Citer
Remy
+1 #2 Remy 31-12-2018 18:41
Merci Jis. Je serai aussi un fidèle lecteur de ton blog! On devrait se croiser bientôt en 2019. En kayak, sur un beau lac naturel à pêcher les corégones.La pêche nous réserve tout de même de beaux moments. A bientôt
Citer
JiS
0 #1 JiS 31-12-2018 18:07
Que tes vœux puissent se réaliser Rémy !!!!....
Tu conclue ar un bien bel article alors, oui, encore cette année 2019, je serais un fidèle de ce blog....
Longue vie et...Enjoy!!! :-)
Citer

Recherche

A lire et voir sur le blog

Quelque chose à nous dire!