La Haute Rivière d'Ain

Comme on dit souvent chez les Sioux-Pêcheurs : dans la vie, il y a ceux qui prennent du poisson et ceux qui font bredouille. Pour le coup j'ai enquillé trois bredouilles de suite sur la rivière d'Ain. Il y a bien longtemps que cela ne mettait pas arrivé en pêchant la truite.

A ma décharge, il faut dire qu'il s'agissait de petites sorties de 1h30 en plein mois d'aout alors que les niveaux d'eau sont très bas et les eaux certainement très chaudes. De plus, les secteurs pêchés n'étaient  pas des plus productifs. Sur ces portions aval de la Haute rivière d'Ain, les quantités de truites semblent peu importantes cette année. 

Voilà pour les excuses...

Mais, j'ai tout de même pu pêcher les meilleures heures de la journée. A l'aube lorsque l'eau est la plus fraîche et la luminosité encore faible. J'ai aussi croisé du poisson, mais j'ai manqué cruellement d'efficacité ce qui explique mes bredouilles.

J'ai donc été assez mauvais...

Etant en vacances en famille, sur les bords de la Haute Rivière d'Ain en amont du lac de Vouglans, je n'ai pas résisté. J'avais pris quelques leurres et ma canne fétiche, celle qui ne tient pas de place dans la voiture et qui peut venir à bout assez facilement de grosses truites : une CANNE SMITH DRAGONBAIT TROUT LARGE STREAM.

Trois matin de suite, je me suis donc rendu à la rivière à 6h30 pour être de retour vers 8h00 au camping avec le pain et les croissants.

Le premier matin, j'ai pêché un secteur dominé par de grands plats. En cette saison de basses eaux, je pense avoir fait un mauvais choix. En pêchant aux poissons nageurs, ce secteur s'est montré assez peu productif. Mais j'ai tout de même dépiqué une petite truite.

La Haute Rivière d'Ain

Le second matin, j'ai choisi de pêcher un très grand courant. Par ces fortes chaleurs et avec ces débits faibles, j'ai rapidement trouvé les truites dans ces eaux certainement plus oxygénées.

Peu réveillé, trop pressé et peu concentré, je n'ai fait que décrocher des poissons : d'abord une petite truite, puis un gros poisson très certainement proche des 50 cm et enfin deux truites d'une trentaine de centimètres.

Cette sortie m'ayant laissé beaucoup d'espoir, j'ai donc décidé de retenter ma chance sur le même secteur le matin suivant. Cette fois, j'étais bien réveillé, bien concentré, près à prendre un beau poisson. Mais que nenni" je n'aurai pas touché une truite, même pas une chtiote.

La Haute Rivière d'Ain

C'est un peu cela la pêche finalement.

Ces sorties vont très certainement conclure ma saison truite. Je n'ai pas pris de poisson, mais j'ai été assez heureux de passer un peu de temps au bord de la Haute Rivière d'Ain. Finalement, malgré ces deux années de sécheresses et ces canicules à répétition, j'ai trouvé la rivière dans un état presque acceptable : eau claire et gravier presque propre. J'ai bien dit presquewink.

 

Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem

 

 

 

 

 

Commentaires   

Remy
0 #2 Remy 30-08-2019 21:22
Merci Jis! C'est super sympa comme commentaire. En fait j'avais le choix entre parler de ça et une des mes sorties pêche au quiver en canal à la recherche des grosses brèmes ; sortie pendant laquelle je n'ai pris que 3 petites ablettes.

Me suis dit que les sorties truites seraient plus passionnante :lol:

Sinon j'ai fait une belle sortie en Seille, mais après tout pourquoi ne pas parler de ces échecs.

A bientôt
Citer
jis
0 #1 jis 30-08-2019 20:43
C'est bien là que l'on voit la différence entre les pêcheurs les vrais et ceux des réseaux sociaux (en général..)..Pas de poisson sans un peu d'effort, un brin de courage, une dose de technique et un zest de chance...
Les partages de capots sont un geste de bravoure de nos jours....alors, juste bravo!!!! (Et vive les sortie sorties trop matinales....ou pas!!!).
A bientôt...
Citer

Recherche

A lire et voir sur le blog

Quelque chose à nous dire!