La Seille

Voilà un titre qui résume bien notre journée de pêche aux poissons carnassiers, sur la Seille, pour le challenge Lionel Forest, organisé par l'AAPPMA de Cuisery. Cette année, pour ce concours de pêche en bateau, c'est avec Rémi, un nouveau coéquipier que nous avons participé à l'événement en kayak ; Dams étant commissaire ce jour.

Je ne connaissais pas particulièrement Rémi. Si nous avons pu passer cette journée ensemble, c'est parce que Jean Louis, un ami, m'avait signalé que Rémi cherchait un coéquipier. Pour la petite histoire, l'an dernier avec Jean Louis, nous terminions 2 ème de ce même concours : http://www.sioux-fishing.fr/go-fishing/session-sioux/432-une-seconde-place-au-concours-carnassier-de-cuisery. Cette fois par contre, le kayak était resté à la maison puisque nous avions navigué sur le bateau de Jean Louis.

Pour en revenir à l'édition 2019, notre seule angoisse était de prendre la pluie toute la journée. Les prévisions météo n'étaient pas très encourageantes. Mais au final, la pluie s'est surtout manifestée en fin de concours ;  nous étions alors bien heureux de terminer. Nous étions aussi bien  trempé au moment de ranger le matériel.

Notre plan de bataille était relativement simple. Chercher d'abord les perches en s'inspirant de la méthode que Rémi avait utilisé la semaine précédente au concours de Louhans où il avait terminé 4ème. Si tout se passait bien, il était alors prévu de pêcher un peu le sandre en milieu et fin de concours. Mes derniers préfishing sur la Seille m'avait permis de toucher des sandres aux alentours des midi. Dans ma tête rien ne pressait pour pêcher cette espèce.

Passage d'écluse au petit matin

En kayak, il n'était pas possible de faire beaucoup de distance. Aussi, nous avons décidé de pêcher en aval proche du barrage de Cuisery. 

Au matin, l'eau était très légèrement teintée, le courant était à peine marqué. Dans ces conditions, après avoir pris quelques petits bass et des petites perches  sur des zones peu profondes et très végétalisées, j'ai finalement réussi à rentrer deux perches maillées.

L'esprit plus détendu, après avoir ouvert le compteur, nous sommes descendu plus en aval sur des spots ou normalement nous devions trouver d'autres perches. En chemin, nous avons tenté le sandre sur quelques zones que je pratique assidûment en début et fin de saison. Après avoir enregistré quelques petites touches peu prometteuses, nous avons décidé de fuir les lieux.

Arrivé sur mes spots à perches, il y avait d'autres pêcheurs. Nous les avons laissé pêcher en essayant des postes tous proches. Les perches étaient présentes, mais minuscules. Nous avons donc attendu que le secteur désiré se libère et que le calme revienne sur le poste. En attendant, nous avons pêché un grand arbre mort noyé tout proche.

Il était midi, les sandres devaient mordre... Mais on ne choisi pas toujours le scénario. Et les sandres n'ont pas vraiment mordu. Dommage, car où nous étions, des sandres, il y en a plein.

Par contre quand nous sommes retourné sur le poste a perche (qui avait bien reposé), ces dernières étaient toutes énervées. Très rapidement nous avons capturé  une dizaine de poissons dont les plus gros dépassés les 25 cm. L'orage arrivait. Les conditions étaient très propices. Nous étions là finalement au bon moment. Avec le kayak, il nous était possible de nous engager sous les arbres au plus près de la berge sans déranger les poissons.

Perche de Seille

Perche de Seille

Après avoir bien amélioré notre quota, nous avons abandonné le secteur pour tenter le sandre sur les dernières heures du concours. Mais la pluie est vraiment arrivée et nous avons pris des litres de flotte sur la tête. A partir de cet instant, plus aucun poisson ne s'est manifesté. L'eau s'était troublée et le courant ne faisait que s'amplifier. Il était temps de terminer.

 

Au final, nous étions tout heureux de finir quatrième sur 50 embarcations ; tout proche du podium, certes mais bien content de notre journée et de notre prestation. Rémi n'avait jamais pêché en kayak et nous nous connaissions à peine. Pour une première, ce fut une réussite. 

 

Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem

 

Quelque chose à nous dire!