Torcy dans la tempête

Trop de débit dans la rivière la plus proche de chez moi, il m'a donc fallu me rapatrier dans un lieu plus calme. Enfin, ça c'est ce que je pensais en choisissant d'aller pêcher le lac de Torcy le Neuf situé au coeur du département de Saône-et-Loire.

Arrivé sur site, tout semblait aussi très calme. Mais c'est simplement parce que j'étais dans un zone bien abritée du vent d'ouest. Plus au large,  le vent agitait la surface du lac et il y avait pas mal de vagues. Les vagues en kayak, j'ai l'habitude. Que ce soit au lac du Bourget lors de mes sorties hivernales ou sur la grande bleue, j'ai souvent eu affaire aux vagues et aux embruns. Tant que je peux pêcher, cela ne me dérange pas. Dans mon hobie kayak, je ne risque pas grand chose, si ce n'est de me faire secouer et rincer. Ces kayaks sont fait pour affronter le temps agité, enfin pas les tempêtes bien sur. 

Le seul souci dans ce cas là est de pêcher propre. Et là, c'est beaucoup moins évident. Mes premiers instants sur le lac ont été compliqués. Peu concentré sur ma pêche et affairé à répondre à plusieurs coups de téléphone, je ne trouvais pas le moyen de contrer le vent et de faire de belles dérives.

Torcy dans la Tempête

Je suis donc retourné à la berge et j'ai pris le temps de manger un bout. Il était presque midi et j'avais déjà bien faim.

Après le casse croute, je me suis dit : " Tu coupes le téléphone, tu retournes sur le lac, tu te places face au vent et tu tentes de contrôler ta dérive. Tu fais ça pendant une heure, si c'est trop compliqué de pêcher propre, tu rentres".

Je me suis donc mis donc en place sur une zone que j'affectionne tout particulièrement. Au premier passage, ce fut la touche. Du coup je suis resté jusqu'à 16 heures, le temps de prendre 2 sandres et de décrochés deux autres poissons.

Sandre de Torcy

Sandre de Torcy

Pour pouvoir pêcher propre, j'ai pédalé, tout l'aprem.. Mais ça j'aime bien : quand c'est chaud, qu'il faut envoyé, que ça secoue et qu'on touche des poissons. On rentre usé et vidé mais avec l'impression d'avoir vécu un vrai moment de vie et de kayak.

Le soir, on dort bien... pas le temp de ressasser les tracas de la vie quotidienne. 


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem

 

 

 

Quelque chose à nous dire!