Lac de Villerest

Ces derniers temps, toutes les excursions pêche que j'ai pu prévoir, même parmi les plus simples étaient annulées pour cause de Covid. J'avais prévu de longue date de profiter des vacances de février pour passer quelques jours chez mes parents en bord de Loire et par la même occasion d'aller faire un saut à Villerest.

 A l'écoute de tous les avis scientifiques, politiques et autres, je n'étais pas tout certain de pouvoir réaliser cette toute petite escapade.

Très honnêtement, je m'attendais plus à être confiné qu'autres choses. Mais que nenni, nous sommes restés libres! 

Presque, j'oubliais le couvre feu!

J'ai donc pu profiter de quelques jours en bord de Loire et comme j'avais pris le kayak, j'ai pu débarquer à Villerest.

Bon! Pas autant que j'espérais car la neige, le verglas et le froid  ont rendu le lac et ses mises à l'eau quasi inaccessibles en début de week-end. J'ai donc perdu un jour de pêche, mais il m'en restait un.

C'était déjà pas mal. Il faut savoir se contenter de peu par les temps qui courent.

Lac de Villerest

Le lac de Villerest disposent d'une réglementation particulière très intéressante pour les pêcheurs de sandre. Pour cette espèce, il n'est fermé que de mars à juin pendant sa période de reproduction et pas avant comme dans beaucoup d'endroit en France. En février, il est donc possible d'y pêcher aux leurres avec obligation de remettre les éventuels brochets capturés à l'eau  ; cette espèce protégée étant en pleine période de reproduction.

J'ai donc débarqué au port de Bully, un endroit que je connais assez bien.

Lac de Villerest

Il me restait plus qu'à me mettre en action.

Premier point positif, il ne faisait pas aussi froid que je pensais.

Deuxième point positif, j'allais capturer rapidement un petit brochet que je remettrait bien vite à l'eau. C'est pas souvent que j'attrape des brochets, ça fait toujours plaisir.

Petit brochet de Villerest

Dans cette belle journée de plein air, le temps a vite filé. L'heure tournait et je peinais à trouver les poissons. La délivrance finit tout de même par arriver avec le capture d'un sandre d'une soixantaine de centimètres. Pour le faire mordre, il m' a fallu arrêter la pêche en verticale aux leurres souples et passer au métal jig. 

Point négatif de l'affaire, j'ai assez mal géré la remonté du poisson. Je l'ai extrait trop vite des profondeurs du lac. J'ai préféré le sacrifier rapidement constant  qu'il avait mal résisté à la décompression.

Sandre de Villerest

  


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem

 

Commentaires   

Rémy
0 #2 Rémy 18-02-2021 13:52
Bonjour,

Très juste, j'avais regardé l'arrêté pcb interdisant la consommation des poissons, il n'indiquait pas les sandres : http://www.federationpeche42.fr/images/stories/pdf/Arret%C3%A9%20pr%C3%A9fectoral%20%20n%C2%B02013-124.pdf

En faite l'interdiction de consommer les sandres émanent d'un arrêté ultérieur pour des concentrations en mercure, ce qui n'est pas mieux ;-)
Citer
Pierre
0 #1 Pierre 18-02-2021 13:37
Bonjour,

Bien jolie pêche sur Villerest et effectivement la remontée du sandre ne lui a pas trop réussie.

Pour info et je te rassure tu n'es pas le seul mais sauf à dire une bêtise, il me semble que la pêche sur Villerest est forcément en nokill car les poissons chargés en PCB et surtout en mercure sont normalement interdits à la consommation. :sigh:

Par contre ce point a eu un effet positif. En effet, les pro qui avaient demandé il y a quelques années des baux de pêche n'ont jamais pu les obtenir car poissons invendables. Ceci couplé à une bonne règlementation notamment au moment du fraye font de Villerest un excellent lac à sandre.
Citer

Quelque chose à nous dire!