Pêcher la Grosne à Lalheue (71)

La Grosne est une rivière dont la plupart du linéaire se trouve dans le département de Saône-et-Loire. Depuis ses zones de sources, jusqu'à sa confluence avec la Saône, cette rivière offre de multiples possibilités de pêche, allant de la pêche à la truite sur les zones amont à la pêche au brochet sur l'aval.

 

Avant d'évoquer plus précisément les possibilités de pêche sur la commune de Lalheue (71), située non loin de la confluence avec la Saône, il peut être intéressant de décrire quelque peu les caractéristiques générales de la rivière Grosne.

 

La rivière Grosne, affluent de la Saône, prend sa source dans les mont du Beaujolais, au fût d'Avenas (Mont Saint Rigaux) dans le département du Rhône. Elle contourne par l'ouest les monts du Mâconnais puis se jette dans la Saône à une dizaine de kilomètres au sud de Chalon-sur-Saône.

Cette rivière qui s'écoule principalement à travers les prairies du bocage de "type Charolais" a conservé un aspect naturel et une certaine richesse écologique. Si bien qu'elle abrite encore sur l'amont des petites populations de truites fario et sur l'aval quelques belles populations de brochets.

 

 

 

A Lalheue, la Grosne présente un gabarit moyen : une largeur comprise entre 10 et 15 mètres pour une profondeur n'excédant pas les 4 mètres. Sur la rivière, alternent les zones de plats (profonds ou pas), quelques zones de fosses et quelques zones de radiers.

 

Le moulin de Lalheue vient quelque peu compléter les diversité des habitats en créant une grosse zone d'eau calme ainsi qu'une zone de courant en aval de son déversoir. Il est aussi associé à un bief sur lequel, la pêche est possible.

Les ouvrages du moulin constituent néanmoins un obstacle infranchissable qui peuvent contraindre les poissons dans leur déplacement (migration de reproduction pour exemple).

 

 

Le secteur est géré par l'Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de Saint Ambreuil. La Grosne appartient au domaine privé. En ce lieu, c'est un cours d'eau de la deuxième catégorie piscicole.

Les lots de pêche ayant été rétrocédés à l'AAPPMA de Saint Ambreuil, il faut pour pêcher le secteur une

  • une carte annuelle du département de Saône-et-Loire (de type carte personne majeure, carte promotionnelle découverte femme, carte découverte moins de 12 ans, carte personne mineure)
  • ou une carte journalière du département de Saône-et-Loire ou une carte hebdomadaire,
  • ou une carte annuelle réciprocitaire type E.H.G.O., C.H.I.

 

Question accessibilité, la rivière est tout à fait abordable. Il faut certes franchir quelques barbelés pour passer d'un prè à l'autre, mais ce parcours reste tout à fait accessible à tous pêcheurs sportifs.

Il existe même un poste de pêche pour les personnes à mobilité réduite sur le secteur. Ce dernier est situé en aval du pont de la route départementale D6 (Cf plan).

Pour ce qui concerne la pêche en bateau, cette dernière est possible pour les petites embarcations, mais il n'existe pas de mise à l'eau. Quoiqu'il en soit, je ne pense pas que le site soit particulièrement adapté à la pêche en barque ou en float tube, même si cela reste possible.

Enfin, pour se garer, il est possible de déposer sa voiture en aval du pont de la route départementale D6 ou bien encore dans la rue du Moulin à proximité du lavoir (Cf plan).

 

Pour ce qui concerne la pêche, les perches, chevesnes, brochets et silures sont assez abondants sur la parcours.

En été, il est sympathique de pêcher ce secteur avec des petits leurres (cuillères, poissons nageurs, leurres souples), les perches et les chevesnes répondent assez bien. Même si de jolies perches colonisent le parcours, on prend souvent de petits poissons.

Les silures sont dès lors bien présents. Ils se tiennent dans les quelques fosses, mais aussi et surtout dans les branches et racines le long des berges. Pour les capturer, rien de tel qu'un leurre souple monté sur un hameçon texan. Depuis la berge d'un face si vous arrivez à faire glisser et ricocher le leurre sur l'eau afin de le faire passer sous les branches (skipper), vous êtes dans le juste. Avec cette méthode, un jour d'activité des silures, il est peu probable que vous n'en touchiez pas.

 

Cet article ne pourrai se terminer sans évoquer le brochet. La Grosne en aval de Cormatin est une des plus riches rivières à brochet du département de Saône-et-Loire. Cette règle n'échappe pas au parcours de Lalheue qui dispose d'ailleurs d'une frayère à brochet. Pour y avoir effectuer de nombreuses opérations d'échantillonnage dans le cadre professionnel, je peux affirmer que la reproduction du brochet (en ce lieu) est relativement abondante.

Tous les juvéniles ne survivent pas et ne s'installent pas sur le site à proximité, mais il subsiste sur le parcours un stock de poissons adultes relativement bien équilibré (en accord avec la capacité d'accueil de la rivière).

Aussi, il serait regrettable de ne pas rechercher le brochet sur ce parcours. Pour ce faire, cuillères, poissons nageurs, poissons morts maniés, et vifs sont bien adaptés. Maintenant pour être certain de passer au plus près des obstacles, des abris et dans la végétation ou se postent les brochet, les leurres souples (type shad) montés sur hameçon texan et les sipnnerbait sont particulièrement appropriés sur ce parcours.

 

Enfin pour les amateurs de pêche de petites fritures, goujons, ables spirlins, gardons, chevesnes... sont très abondants sur le parcours.

Les deux pieds dans l'eau, la friture est parfois vite faite.


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


Rem