Comptant parmi les carnassiers les plus grands des eaux douces Françaises, le brochet présente des caractéristiques et des stratégies de reproduction très intéressantes à décrire et à commenter.

le brochet pond sur la végétationDes œufs déposés sur de la végétation

Comme il a pu être évoqué dans un précédent article (Stratégie de reproduction des poissons), il s'agit tout d'abord d'une espèce phytophile, c'est à dire d'un poisson qui dépose ses ovules sur de la végétation. Sur cet aspect il est très comparable à des nombreuses autres espèces de nos rivières et de nos lacs.

effort de de reproduction du brochetUn effort de reproduction réparti sur de longues années

S'agissant aussi d'une espèce de grande taille, à forte longévité (plus d'une quinzaine d'années pour les femelles), le brochet repartit "son investissement de reproduction" sur de longues années en ne présentant qu'une ponte annuelle et en maximisant tant que possible sa fécondité. Les poissons adoptant ce type de stratégie sont appelés les stratèges périodiques. L'effort de reproduction étant réparti sur de longues années, il arrive fréquemment en milieu naturel que des années de recrutement soient passables alors que d'autres soient excellentes. Tout ceci dépendra en grand parti des conditions du milieux (hydrologie, thermie...).

le brochet se reproduit en hiver Une ponte précoce.

Mais ce qui distingue le plus le brochet d'une grande majorité des espèces de nos cours d'eaux et de nos lacs, c'est sa reproduction très précoce en saison. En effet, alors que la plupart des espèces piscicoles attendent au minimum le milieu du printemps pour se reproduire, la reproduction du brochet a lieu dès février-mars dans les régions méridionales et jusqu'en avril en altitude ou dans les zones septentrionales. A titre d'exemple, la période de ponte s'étale généralement entre février et avril dans nos milieux aquatiques de Bourgogne (très étroitement lié à la période des crues).

La précocité de la reproduction comparée à celle observée pour les populations de brochet plus nordique s'explique par le fait que la France constitue la limite sud de répartition de l'espèce.

le brochet se reproduit pendant les crues Une ponte hors du lit de la rivière

En fin d'hiver, le brochet ne trouve cependant pas suffisamment de végétation aquatique dans le lit mineur des rivières. En effet à cette période la plupart de végétaux aquatiques sont absents (température et durée d'ensoleillement trop faibles). Ce pourquoi le brochet effectue des migrations vers des zones de végétation terrestres submergées lors des crues hivernales et printanières (prairie humide, bras mort, marais, fossé enherbé...). Dans ces milieux particuliers il peut déposer ses œufs.

Bras mort de Loire - Banquette enherbée sur laquelle les brochets pourront pondre lors des crues

La précocité de sa reproduction présente deux avantages essentiels :

  • Le fait de pondre sur des habitats d'origines terrestres inondés limite la prédation par les organismes aquatiques qui sont peu nombreux sur ces milieux en cette période de fin d'hiver. Ainsi le brochet présente un taux de fécondité de "seulement" 30 000 ovules par kg (plus de 40 000 pour la perche et le sandre à titre d'exemple).
  • Le fait de pondre en fin d'hiver permet aussi aux jeunes brochets, déjà bien développés en milieu de printemps, de trouver une nourriture abondante après le frai des poissons blancs (très nombreux alevins).

 

des frayères à brochets menacées Des menaces sur son cycle de reproduction

Tout ceci serait parfaitement huilé, si l'homme n'avait pas considérablement modifié les écosystèmes aquatiques ces quatre vingts dernières années. L'altération et la disparition des zones humides associées au cours d'eau (annexes hydrauliques) compliquent en effet grandement la phase de reproduction de l'espèce et réduisent parfois à néant les possibilités de recrutement de ce magnifique poisson. Mais ceci est un autre et vaste sujet.

 


Tu as aimé cet article? Suis nous par e-mail.


 Rem


 

 

Commentaires   

Svetlana GUYOT
0 #1 Svetlana GUYOT 12-11-2018 19:49
Bonjour Rem,
Notre parc médiévale est inondable, nous avons clos d’eau est les milieux aquatique de la production des brochés qui se montaient chaque février centaines années du Serein (NOYERS sur Serein) Mais il y a une année la mairie de NOYERS a accordé drainage de la route avec la source et abusé le parc avec 18 parking La source a été bouché cette J’ai contacté à Fédération des pêcheurs à Auxerre et à La Préfecture (vidéo, photos, lettres) – PAS de Réponse Qui défende en France des broches ? que de bla bla bla – PERSONNE ne défend la Nature contre abus de pouvoir !
Citer

Recherche

A lire et voir sur le blog

Quelque chose à nous dire!